Archives pour la catégorie Lyrik

Ces textes sont les rêves et les colères d’une jeune étudiante. Des poèmes écrits en écriture automatique sous le coup d’une émotion. Le papier était souvent tâchés de larmes ou froissés par des poings rageurs.

Rythme de parution: 1 poème /sem, le mercredi

************************

Mise en garde

À celui qui ne voit que des mots,
Plus ou moins bien agencés,
Quelques syllabes qui savent à peu près rimer…

Et si ce qui me tient à cœur, te passait par-dessus la tête,
Si forte cette douleur, tu n’en perçois que les miettes,
Que sais-tu de mes rêves, mes espoirs, mes sentiments,
La crainte du froid, la peur du néant…

Qui es-tu donc pour juger l’œuvre d’autrui,
Ces vers qui ne sont que le pâle reflet d’une vie,
Qui es-tu donc pour t’imaginer,
Détenir tant de secrets?… Lire la suite

Ecueil

« Les hommes qui ont perdu l’espoir sont faciles à soumettre »

Dans le sombre océan de la mélancolie, ne voyez vous pas percer l’étincelle
A travers cette tempête qui nous ensevelit, n’apercevez vous pas le rêve
Qui se devait d’être mort mais qui sans cesse émerge
Du chaos

Si calme est le néant du désespoir
Si simple, ce mortel sommeil
Il est parfois difficile de croire
A quoi ressemblerait l’éveil ?… Lire la suite