Méthode pour devenir écrivain : Story de Robert Mac Kee

tampon vecu « Ah… encore ? Mais je l’ai déjà lu ton histoire… »
« Oui, mais j’ai réarrangé des scènes, c’est mieux ! Allez… Il fait juste 100 pages mon manuscrit… »
> < « 

Méthode pour devenir écrivain : Story de Robert Mac Kee

Story
Clique sur l’image pour le lien Amazon (version anglaise)

Ou clique ici pour acheter la version française!

En trois mots : Open the Gap !
:p Tout le monde parle anglais

L’essence :

Un scénario est une partition car une bonne histoire est une musique, qui te fait ressentir des émotions inconnues au quotidien. Comment composer sans connaître les gammes ?

La structure :

Le livre est axé sur le fond : l’analyse de la composition d’une scène, la création de personnages vivants, les différents types d’histoires et surtout comment faire naître des émotions dans le cœur du lecteur.

Ce que j’en retiens :

  1. Ecris une intrigue solide. Chaque phrase de ton synopsis doit être un revirement de situation, quelque chose qui surprendra le lecteur, quelque chose auquel le héros ne s’attend pas, un gap entre ses attentes et le comportement de son univers. Chaque phrase du synopsis deviendra ensuite une scène. C’est à ce stade qu’il faut faire relire et peaufiner ton histoire.
  2. Chaque scène doit avoir une charge émotionnelle qui suit un arc. Par exemple, si le héros est plein d’espoir au début de la scène, à la fin, il ressent du désespoir car quelque chose est arrivé : un gap s’est ouvert.
  3. L’histoire se construit en entités de plus en plus grandes : action/réaction -> événements -> scènes -> séquences -> actes -> histoire. La/Les valeurs en jeu au sein d’une séquence, d’un acte ou même de l’histoire entière doivent évoluer aussi. Les événements sont les notes de ta symphonie. Il faut les orchestrer pour faire monter le suspense vers un climax par acte.
  4. Un climax, ce n’est pas une explosion de voiture, c’est un choix difficile : i.e : un choix entre deux irréconciliables biens ou entre deux terribles maux. L’issue est trop prévisible et la décision ne coûte rien si le héros a le choix entre le bien et le mal.
  5. Un héros qui choisit crée de l’empathie, i.e. un lien avec le lecteur. Rappelle-toi le lien magique entre Bastien et Atreyu dans L’Histoire sans fin.
  6. Enfin, écris chaque scène de l’intérieur vers l’extérieur. Cerne qu’elles sont les motivations de chaque personnage, leurs désirs cachés, leur état émotionnel. Mets-toi à leur place et maintenant écris. Les dialogues sonneront vrais, les réactions de tes personnages te surprendront (et vlan ! dans les dents de ton intrigue bien cadrée).

 J’ai toujours un avis sur tout :

:( Très dense et pas d’exercices pratiques pour fixer les connaissances. C’est comme si Beethoven t’apprenait à composer alors que tu ne connais même pas le solfège.

:) Au-delà de certaines méthodes puristes et creuses, Mac Kee s’attache à nous faire comprendre le fond : pourquoi on lit des histoires, ce qu’on ressent face à une histoire et comment écrire de belles histoires. Devenir écrivain ne signifie pas juste mâcher de jolis mots pour faire des boulettes de papier, ce livre est un incontournable pour moi.

Et si tu as la chance de croiser sa masterclass : paie. A mon humble avis, ça en vaut la peine pour tous ceux qui rêvent de devenir écrivain. Voir les formations de Dixit


Se connecter:

300px-Google-_logo

8 réflexions sur “ Méthode pour devenir écrivain : Story de Robert Mac Kee ”

    1. Oh génial! merci faut que je vois ça!
      je trouve ce genre de travaux très intéressants. Car on apprend encore plus. Pour jouer avec la méthode, il faut avoir assimilé et être capable de dépasser ce qu’on apprend. Par exemple, Rimbaud maîtrisait les alexandrins avant de réinventer la poésie!
      donc, j’attends beaucoup de ce film ^-^ merci

    2. J’ai fais une faute c’est Adaptation il manque un t. En fait Kaufman ironise plus qu’il ne joue avec la méthode mais.. 😉

    1. Coucou ^-^merci d’être passée!
      en fait, j’ai déjà fait l’article sur Vogler (bien plus détaillé et utile que celui de MacKee) qu’il faudrait que je réécrive celui de MacKee pour le rendre aussi complet :)

      http://ghaanima.com/methode-ecriture-voyage-heros-vogler

      celui que je ferais de toute pièce après la formation d’avril est celui de Steve Kaplan sur l’humour ;).

      Mais d’ailleurs, il y a peut-être de la place si tu veux venir? Les éditions Dixit organise une semaine de formation Vogler + Kaplan autour du 15 avril. C’est cher mais… très intéressant!

N'hésite pas à donner ton avis ^-^