Poème: Transmigration

flocon tourbillon
© Pixabay Public Domain Pictures

J’aimerais être goutte d’eau pour sautiller par-dessus les rochers
J’aimerais être goutte d’eau, me glisser entre les mousses assoiffées
Je brillerais tel un diamant
Je rirais, tel un enfant
De lumière
Fille de la terre

J’aimerais être forêt, me laisser bercer
Par l’astre lumineux qui éclaire vos yeux
Quand les nuages déversent leur ire
Effrayée, grelotter et me blottir
Puis me secouer, toute riante
De la neige caressante

J’aimerais être flocon
Naître dans la brume, vivre le chaos
Se mourir telle une plume, pour étinceler de nouveau

Ivre comme Viviane, suivre le vent
Au-dessus des montagnes, caresser les torrents
Y enfermer le savoir, éclairer le néant
De son espoir

J’aimerais être, j’aimerais suivre
Tous les chemins
Malheur à moi
Je ne suis qu’humain
Peut-être ce tout, ou rien

L’imagination me suffit car l’illusion la nourrit

Un + une = un ou une


Commentaires:
J’avais 19 ans, je m’intéressais à la mythologie celte. C’est un poème inspiré de la transmigration des âmes telle que la chantent les druides. Et toujours cette frustration de ne pas pouvoir passer le miroir de la réalité.


Je suis aussi sur 300px-Google-_logo et facebook_logo_small ! Et pour citer la page ou commenter :

N'hésite pas à donner ton avis ^-^