Sentiment orageux

On grandit, les choses rétrécissent
On vieillit, les souvenirs racornissent
Le problème, si grand à l’instant présent
S’en va subitement au-delà du temps
Mais pourquoi ici et maintenant ?

La douleur si vive n’offre que si peu d’espoir
Comme un égaré sortant d’un cauchemar
J’ouvre des yeux effarés
Sur un monde qui n’admet aucune pitié

Les mains se tendent, hagardes
En quête d’une lueur, blafarde
Elles ne se referment que sur de froides vipères
Qui m’entourent et lentement me désespèrent

Si ce n’est…

Surgi du tréfonds, le sentiment orageux
M’assaille, tenaille, je me sens mieux
Surgie du tréfonds comme un éclair
Se lève, me regarde, la douce colère


Commentaire:

Une fois n’est pas coutume, le texte parle de lui-même :) Je devais avoir 19-20 ans, je commençais à me préoccuper de cette apathie qui nous envahit quand on vieillit. Quand je me regarde dans la glace aujourd’hui, je me sens très apathique -_-



Je suis aussi sur 300px-Google-_logo et facebook_logo_small !
Et pour citer la page ou commenter :

N'hésite pas à donner ton avis ^-^